Préambule édition 2020 - Le sourire des Brigands

Poursuivant cette aventure merveilleuse qu’est la “Légende des vendéens extraordinaires” et après avoir traversé avec vous la Vendée celtique puis médiévale, Zone85 vous emmène cette fois-ci à une période plus douloureuse de notre Histoire : Les guerres de Vendée.

Une édition du cœur puisqu’elle est, pour Zone85, un hommage à tous ces hommes, femmes, vieillards et surtout enfants, qui bien souvent, au prix de leur vie, ont donné naissance à un sentiment qui s’est forgé au fil du temps : L’Esprit vendéen.Une identité vendéenne qui s’affirmera et se révèlera au prix du courage et du sang.

Nous n’avons pas la possibilité et encore moins la prétention sur un support aussi court que cette édition d’englober l’entièreté des Guerres de Vendée. Nous serons peut-être aussi et sûrement par nos écrits partie prenante …

Notre cœur est celui des brigands et il vibre depuis bien longtemps au rythme de leurs sabots. Nous ne sommes pas des historiens ni même des anthropologues, nous commettrons donc sûrement des erreurs mais c’est avec tout notre cœur, que nous avons écrit cette histoire basée sur des faits réels: “ Le sourire des brigands”.

La légende des vendéens extraordinaires pénètre au cœur de la Vendée révolutionnaire.

Beaucoup de choses ont changé depuis les belles promesses de la Révolution de 1789.Liberté, égalité et fraternité. Une bien belle devise si tant est qu’elle soit respectée...

Une devise qui ne devait pas nous être destinée, à nous, pauvres paysans sans éducation et donc finalement sans prétention.

Liberté, de qui, de quoi, puisque depuis 1791 nous n’étions même plus libre de pratiquer notre religion si ce n’est celle imposée par l’Etat.

Egalité, pour qui, pour quoi ? Quand nos impôts furent en quelques heures doublés et que les biens nationaux ne pouvaient principalement être accessibles qu’à la bourgeoisie des villes en grande partie.

Fraternité, envers qui, devant quoi ? Quand une levée en masse de 300 000 hommes pour partir faire la guerre aux frontières prend sa chair à canon au cœur des villages et du peuple. Quand les fonctionnaires de cette révolution en sont exemptés et que la bourgeoisie une fois encore, peut s’en acquitter par l’argent...

Une révolution qui n’hésitera pas à couper des têtes sans grand jugement et qui affinera sa devise par “ Liberté, égalité et fraternité...ou la mort”.De cette devise, la Vendée n’aura le droit qu’à cette seule issue, la mort...