Défi n°9 – Au fil de l’eau et de l’épée

LA LÉGENDE…

« Dis papa, comment ça c’est fini ? Elle a gagné Yvi ? Et Caïlin, la louve blanche, qu’est-elle devenue ? »
« Non mon garçon, Yvi n’a pas gagné… Tu sais on ne gagne pas toujours les batailles auxquelles on croit… cela prend parfois du temps, bien plus qu’une simple vie d’homme. »
– L’enfant pleure … –
« Ne pleure pas mon garçon, Yvi n’a pas gagné cette bataille à Alésia, mais elle a gagné bien plus que ça. L’Esprit d’Yvi malgré la romanisation s’est tatoué dans le coeur des trois clans. Cet esprit qui au fil des siècles deviendra vendéen marque le début de l’histoire d’un peuple de géant, le tien. »

Au retour de cette bataille impitoyable, qui a vu la réussite proche, tant dans le camp romain que dans le camp celte et que la fortune a donné à César, les Maitres des Clans vont honorer Yvi en respectant ses dernières volontés.

C’est au bord de la Vendée, au Gué de Velluire, là où Yvi a grandi, qu’ils vont répandre ses cendres au fil de l’eau, là où Yvi souhaitait à jamais reposer et protéger cette nouvelle région que l’on appellera plus tard Vendée.
Il est tôt le matin, l’ambiance est calme, pas un bruit, la brume court sur la rivière laissant apercevoir à peine la rive opposée.

Le druide Fearghal prit l’épée courte d’Yvi en main, cette épée qui avait vu temps de contrées et de batailles. Cette épée dont le pommeau de bronze allié à une lame de fer, forgée par son père, témoignait des âges passés, des traditions et du savoir faire celte. Cette épée qu’elle brandissait à hauteur du visage avec fierté et courage quand l’instant le demandait. Cette épée marquait alors son visage d’un Y, symbole d’un prénom fort qu’elle aimait alors reprendre en peinture de guerre.

Yvi, un prénom pour une petite fille celte, qui passait son temps en forêt, cachée dans les ifs, arbustes et buissons, prête à bondir avec sa louve sur des assaillants imaginaires. Une petite fille celte qui demandait parfois de l’aide aux Colosses de pierre pour braver ses peurs. Une petite fille qui aimait grimper aux arbres pour mieux comprendre ce monde d’adulte … Yvi, volontaire, têtue et passionnée, qui avait à coeur de faire de ses frères de clan une grande famille de coeur.

Fearghal, après quelques incantations, se plaça en direction de la rivière. L’instant était lourd et chargé d’émotion. C’est la première fois que les guerriers virent des larmes couler sur les joues du druide. Lui, le représentant de la justice et du culte, l’intermédiaire entre les Dieux et les Hommes, lui que le savoir et la connaissance devaient rendre inflexible, fort comme un chêne, à ce moment-là, le druide n’était plus et c’est en ami qu’il jeta alors cette épée à la rivière. Une offrande aux Dieux avec ce souhait qu’Yvi rayonne et protège cette Vendée à jamais, comme elle l’avait toujours fait.

C’est cet instant que choisi la Louve Caïlin pour faire son apparition au milieu de la brume, sur la rive opposée… sa blancheur devint bien plus forte, presque aveuglante obligeant les hommes à baisser le regard. Elle était belle, fière et droite comme l’était Yvi… Quand la lumière s’estompa et qu’ils purent relever à nouveau le visage, ils virent avec stupéfaction non plus la louve, mais une dame blanche. Elle était belle, divine, lumineuse, presque transparente… Une main posée sur le coeur, elle salua les gardiens et sa présence bienveillante finie par s’évanouir dans le brume… Yvi s’en est allée…

Jeune Gardien(ne) du Bocage, du littoral ou du Marais, cette légende est la vôtre, elle vous appartient. À vous de la faire vivre, de la narrer à vos amis, famille, enfants, petits-enfants…N’oubliez jamais les valeurs des capsules d’éternité et réunissez vos clans de coeur autour de la Vendée.

Et si un jour, au gré d’une promenade, au détour d’un dolmen, d’un menhir, ou d’un oeuf de serpent géant, si une dame blanche vous apparait… n’ayez pas peur, faites lui votre plus beau sourire et montrez lui votre coeur dans un salut respectueux… peut être au loin entendrez-vous alors le hurlement reconnaissant de la louve blanche Caïlin.

« Quand le Passé embrasse le Présent pour le porter vers l’Avenir, alors naît une Légende…celle des Vendéens Extraordinaires »

Merci Yvi.

OBJECTIF DU DÉFI

Trouver parmi les panoramas un nombre de pièces celtes et nous confirmer le nombre via le formulaire de réponse avec photo à l’appui ou capture d’écran. Une seule réponse par personne possible !

PANORAMA 360°

En contrebas d’un chemin, se dévoile devant vous la fontaine gallo romaine. L’accès a été fermé par une petite porte métallique. Juste à côté de celle-ci, une pompe plus récente a été placée afin d’extraire l’eau de la source au siècle dernier.

La Besace d'Yvi

Afin de réaliser ce défi, ouvrez votre besace, vous y trouverez les panoramas dans lesquels vous devrez repérer les pièces de monnaies celtiques… prenez le temps, plus vous serez proche du bon chiffre et plus votre clan pourra gagner des points !

L'Histoire

Les légendes sont souvent liées à des histoires ou des faits réels. La Légende d’Yvi n’y fait pas exception. Zone85 a retrouvé pour vous son épée et vous en apprend plus sur ce symbole légendaire

« Le Clan du Marais prend la main sur ce défi en se rapprochant le plus du résultat des 46 pièces, suivi du Clan du Bocage et enfin du Littoral… »